Cycleum. Sensibiliser, accompagner et agir pour le respect de l'environnement !

Actualités

Feux de jardin

11 mars 2010
La fin de l’hiver est proche, voici le temps de descendre au jardin pour y faire un peu de nettoyage. Après avoir mis branches, feuilles et herbes en tas pour les bruler, et outre les bienfaits des cendres au potager, mieux vaut s’interroger sur la nécessité de faire un feu de joie ! En effet, en éliminant de cette façon ces déchets, le jardinier se prive des bienfaits de ces composants pour son jardin d’une part et engendre un impact non négligeable sur l’environnement.

Dans la réglementation française en vigueur, les déchets verts sont assimilés à des déchets ménagers, dont le brulage à l’air libre est interdit par l’article 84 du Règlement Sanitaire Départemental type. Seul, « le préfet peut dans des cas exceptionnels et sur proposition du directeur des affaires sanitaires et sociales, accorder des dérogations au présent règlement par arrêté pris en application de son pouvoir réglementaire » (article 164 du Règlement Sanitaire Départemental Type). 

Le brulage des déchets verts est fortement producteur de polluants liés à une mauvaise combustion. Cinquante kilos de broussailles, sarments ou déchets verts brulés équivalent à 1kg de poussières fines, qui suffisent à polluer 50 millions de mètres cube d’air ! Un seul feu de 50kg de végétaux équivaut en particules à 3500 km parcourus par une voiture diesel ! Pour en savoir plus : http://www.atmo-rhonealpes.org/Site/media/telecharger/648864 . Il est sans aucun doute préférable de valoriser ces déchets pour respecter le cycle de vie ! 

Il y a plusieurs possibilités pour recycler ses déchets et ainsi réduire la pollution et fertiliser les sols d’un engrais naturel et gratuit :

- le compostage : chez soi, il constitue la meilleure façon de recycler ses déchets de jardin (et de cuisine) tout en produisant un excellent fertilisant. Mis en tas, les déchets (morceaux de branches, feuilles, gazon, herbes, mais aussi épluchures de fruits et légumes,..) se décomposent. Avec un minimum d’intervention humaine, du temps et l’aide d’une multitude d’êtres vivants, les déchets se transforment en humus. C’est le même processus que sur le sol forestier !

 - le paillage, en particulier au pied des arbres, arbustes, vivaces ou au potager, viendra enrichir vos plantations. Le broyage des branches peut également servir à couvrir des cheminements au jardin. Le paillage restitue à la terre les composants organiques prélevés par les cultures. Constitué de feuilles, de gazon ou de branches broyées, le paillage retient l’humidité du sol en été, protège du froid en hiver, protège le sol en limitant l’érosion, limite la poussée des mauvaises herbes, améliore la structure du sol et le fertilise.

Et si malgré ces éco gestes, il vous reste des déchets de jardin, porter les à la plate-forme de compostage ou à défaut à la déchetterie la plus proche. Alors, si vous voulez faire un geste pour la planète, ne bruler plus vos déchets verts !

 

 

Retour au sommaire des actualités >>